Select Page
©ilightfilms

Nouvelles Fontaines des Champs-Élysées

Ronan et Erwan Bouroullec ont été chargés de réinventer les fontaines des Champs-Elysées. La dimension poétique de leur proposition se fonde sur l’histoire du site et sur leur désir de beauté et de simplicité, en réponse à la demande actuelle d’art dans l’espace public.

Les nouvelles fontaines ont été pensées comme une composition de six mêmes pièces, disposées avec soin dans les bassins existants autour du Rond-point des Champs-Élysées-Marcel-Dassault. Présence contemporaine discrète, cette installation urbaine vise à accentuer la monumentalité de sa structure et la délicatesse de sa composition et de sa matérialité.

Chaque pièce comprend un mât central porteur en bronze, auquel sont rattachées trois suspensions serties de maillons lumineux en cristal. L’eau remonte verticalement dans le mât central, redescend au travers des perles de cristal et se jette dans le bassin, tandis que les luminaires LED, intégrées dans chaque bras, parachèvent cette composition spatiale. Avec sa silhouette élancée et ses branches suspendues quatre mètres au-dessus du sol, cette nouvelle adjonction au paysage urbain parisien se fond dans son environnement, en s’alignant avec la canopée des arbres voisins.

La structure permet en outre à ces éléments lumineux d’évoluer à une allure lente, en tournoyant autour de leur axe à la vitesse d’un demi tour par minute. Le système mécanique, incluant les collecteurs, les pignons et les motoréducteurs, sont cachés à la vue et intégrés dans le châssis. Les galeries techniques et le circuit d’eau sont insérés dans le sol, afin de préserver la sobriété et la pureté du dessin.

Mis en mouvement, cet ensemble harmonieux a une apparence éphémère. Tels des candélabres urbains en permanente évolution, ces fontaines jalonnent la perspective mythique entre la Place de la Concorde et et la Place de l’Étoile. L’intervention de Ronan et Erwan Bouroullec, située sur « la plus belle avenue du monde », rend hommage à ce contexte historique, en conjuguant sophistication et simplicité.

Sur le plan de la durabilité, les fontaines ont été conçues pour fonctionner avec un apport restreint d’électricité, à raison de 9 kWh par jour et par fontaine, tandis que le recours à des LED permet une consommation journalière d’énergie responsable, limitée à 4,5 kWh. Les jets d’eau, quant à eux, fonctionnent en circuit fermé.

Commandé en 2016 par le Fonds pour Paris, le projet a été développé grâce à une collaboration précieuse entre ingénieurs, designers, artisans, fabricants et créateurs. De leur conception artistique menée par le studio de Ronan et Erwan Bouroullec à Paris, leur mise en œuvre orchestrée par l’atelier blam Lemunier & Meyer à Nantes, leur réalisation au sein de la société SACMO et de la nouvelle fonderie Gillet à Albi, chez LBI Les Bronzes d’Industrie à Metz, en passant par les cristaux Swarovski à Wattens, les fontaines ont parcouru 3 062 kilomètres et réuni plus de 250 personnes, ainsi que de nombreux partenaires.

Client :  Fonds pour Paris; Design : Erwan & Ronan Bouroullec; Production : Atelier Blam; Date : 2019; Lieu : Rond-Point des Champs-Élysées Marcel-Dassault, Paris; Photo: Atelier blam, Studio Bouroulle; PDF: Nouvelles Fontaines des Champs-Élysées

©Claire Lavabre / Studio Bouroullec
©atelierblam
©atelierblam
©Charles Pétillon
©atelierblam
©atelierblam
©atelierblam
©Claire Lavabre / Studio Bouroullec
©Charles Pétillon
©atelierblam
©atelierblam
© Studio Bouroullec